Wilga Une paire de skis pour l'hiver - Aerosquare

aerosquare header 2012

Wilga Une paire de skis pour l'hiver

Détails

wilga_winter01b

Cet hiver la neige est tombé en abondance. Pas toujours facile de continuer à voler lorsque la piste a disparu  sous une belle couche blanche.
Comme je ne suis pas fan de vol indoor,  j'ai décidé d'équiper mon Wilga (estar models) d'une paire de skis afin de pouvoir voler par tous les temps.
La réalisation n'a rien de bien compliqué. Quelques heures suffisent pour fabriquer une paire et équiper un avion. Mais si vous souhaitez voler avec vos skis le week-end, il faudra plannifier la fabrication durant la semaine. La mise en forme des pièces demande un temps de mise sous presse à respecter; de même que le temps nécessaire au séchage du vernis ou de la peinture, indispensable pour protéger les skis du mauvais temps.

Note. Cliquer sur les photos pour agrandir

 

 

La réalisation des skis

Plan skis avion RC

Comme précisé plus haut, la fabrication de ces skis ne pose pas de problème particulier.

Les dimensions indiquées sur le dessin (cliquer pour agrandir l'image) conviennent bien à mon petit Wilga.
Envergure 1m30 et masse en ordre de vol: environ 1.2 kg

Dessin des skis au format PDF 26.06 Kb

Fichiers:
Name Créé le Taille de fichier Clics    
Skis avions 2012-12-10 26.06 KB 946

Ces skis gagneraient d'ailleurs à être un peu plus grands pour une meilleure tenue dans la neige profonde. Mais sur "piste" damée, le comportement et la tenue au décollage sont impeccables.
Il faudra évidemment adapter les dimensions en fonction du modèle à équiper.
Plusieurs méthodes plus ou moins empiriques circulent sur le net pour déterminer les dimensions idéales. Il faut quand même éviter d'équiper votre modèle avec des skis disproportionnés qui créeront surtout une trainée préjudiciable aux qualités de vol.
On commence par découper les pièces nécessaires dans du ctp de 1.5 mm.  La phase la plus délicate, sera le cintrage de la spatule avant. Pour obtenir une belle forme sans casser les fibres du contre plaqué, j'ai trempé la pièce dans de l'eau bouillante et cintré progressivement le ski pour le mettre en forme. Ensuite, chaque ski est resté sous contrainte une nuit entière pour laisser le bois sécher.
Le lendemain, une fois la pièce sèche la spatule restera bien relevée. Il suffit alors de coller les différents éléments à la colle époxy ou à la colle bois EXTERIEUR. n'oubliez pas que ces skis seront soumis à des contraintes d'utilisation sévères (froid et humidité).

Skis avion RC La photo permet de comprendre l'assemblage des différents éléments. La petite "quille"sous le ski n'est pas indispensable, mais garantit une meilleure  tenue de cap au décollage et à l'atterrissage.
Pour la couche de protection, comme je travailais en même temps sur le marouflage d'un autre modèle au tissu de verre plus résine époxy, j'en ai profité pour vernir les skis avec le reste de résine. Ce traitement garantit une finition et surtout une protection durable face à la neige.  Sinon un vernis ou une peinture pour extérieur conviendront aussi bien.

 

 

 Installation et réglages des skis

Maintenant que les skis sont terminés, reste encore à les installer sur l'avion!
Les skis doivent être réglés dans une position légérement cabrée, environ 15° par rapport à la ligne de vol. Ce qui évitera à la spatule de se planter dans la neige à l'atterrissage. Les skieurs savent comment on finit sa course, si par erreur on plante l'avant de son ski dans la neige. En avion c'est pareil: L'avion va finir sur le dos!
Le plus grand trou permet de fixer le ski sur l'axe de roue. Ce qui permet un montage rapide et sans modifier le train d'origine. C'est très bien tout ça, mais comment maintenir le ski en place?

Fixation des skis sur le train d'atterrissage ski_wilga_01s.jpg Là encore, chaque modéliste pourra adopter la méthode qui lui convient le mieux.
La solution adoptée doit répondre à 2 impératifs:
- Maintenir la spatule du ski légèrement relevée (environ 15°)
- Rester suffisamment souple pour que chaque ski puisse pivoter pendant le décollage et l'atterrissage et amortir les inégalités du terrain

En effect lors de la rotation, avec une attache rigide le ski restera en position (ou plus exactement il suivra le mouvement de rotation de l'avion) et la spatule se plantera dans la neige. Ce qui mettra un terme à la tentative de décollage avec en prime le risque d'endommager ou arracher le train. Dans l'hypothèse où l'avion décolle malgré tout, le problème se posera à l'atterrissage. En conclusion, des fixations rigides sont  à proscrire.

Une méthode fréquemment employée, consiste à attacher l'avant du ski au fuselage avec un élastique. Ce qui permet de régler le ski un peu cabré tout en restant souple. Bien que cette méthode fonctionne très bien, je ne trouve pas le résultat très esthétique. J'ai adopté une solution à peine plus compliquée mais plus discrète et redoutablement efficace. 
Les photos sont plus compréhensibles qu'une longue explication.

Les pièces nécessaires (par ski):
- Un bout de corde à piano (Ø 1.5 à 2mm
- Une chape à rotule, avec une vis de 2mm
- Un ressort souple fonctionnant en compression
- Un domino pour tringlerie de commande

La corde à piano coulisse librement dans le domino fixé sur le train d'atterrissage, ce qui permet au ski de pivoter sur l'axe de roue. Le ressort, fait office d'amortisseur et garde le ski dans la position souhaitée pendant le vol. Il faut simplement trouver où percer pour fixer le domino sur la jambe de train, afin d'obtenir le bon réglage.
Ce système fournit un très bon amorti. Chaque ski peut suivre les inégalités du terrain. Au moment ou l'avion quitte le sol, on voit nettement les skis revenir en position grâce à l'action des ressorts de l'amortisseur. Une légère pulvérisation de WD40 protège l'ensemble de la corrosion et assure un fonctionnement très fluide.

Wilga with skis En vol...

Ce n'est que du bonheur! Il y a d'abord le plaisir unique de voir l'avion glisser sur la neige, tout en douceur, par rapport à un décollage avec des roues.  Ensuite, c'est le plaisir d'évoluer au dessus d'un paysage hivernal de toute beauté.
En vol, je n'ai pas noté de changement par rapport au train classique. La trainée supplémentaire engendrée par les skis ne semble donc pas excessive. Il faut dire que le Wilga n'est pas un avion de voltige. Par contre avec ses volets il possède de très bonnes aptitudes au vol lent et aux grands angles.
Ce Wilga reste cependant assez  sensible à l'atterrissage et aime bien piquer du nez. Que ce soit équipé de roues ou de skis, le comportement ne change pas. Il faut donc présenter l'avion bien cabré et le laisser glisser tranquillement sur la neige. une fois qu'on a compris le truc c'est un vrai régal.

Pour améliorer les choses, un troisième petit ski à la place de la roulette de queue fournirait une meilleure glisse surtout en neige profonde (comme sur la photo). Mais ce n'est pas indispensable sur un modèle de cette taille.
Enfin, quand la neige est tombé en abondance, n'importe quel pré se transforme en une superbe piste d'atterrissage. Ce qui permet de voler dans plein d'endroits habituellement inaccessibles parce qu'on ne dispose pas d'une surface carrossable pour les petites roues de nos modèles.
Profitez en vite, avant que le printemps arrive et la neige ait fondu.

La video du PZL 104 Wilga équipé de skis

Vol au dessus de notre maison en Suède par une belle journée d'hiver, froide mais ensoleillée.
Le petit Wilga de Estar Models fournit une plate forme idéale pour installer la caméra Fly Cam One. Il peut voler tranquillement pour faire de jolies prises de vues. L'utilisation des volets permet aussi des décollages et surtout des approches très courtes, pour se poser sur le moindre bout de terrain.