Reno Racers de Hacker Model - Aerosquare

aerosquare header 2012

Reno Racers de Hacker Model

Détails

El Bandito. Un Reno racer en mousse EPP par Hacker Model Cz

Au début de l'été 2005 le fabricant Tchèque Hacker Model m'a proposé de tester leur nouvelle gamme de funflyers en mousse EPP.

De Hacker Model je possède déjà le sympathique TL 96 Star. Belle semi maquette d'un ulm tchèque dont j'ai pu apprécier les qualités de vol. Mais les funflyers en mousse EPP, jamais eu ça!

Alors pourquoi ne pas essayer?

Inventaire du colis

Le colis avec les modèles de Reno Racers

reno_racers_box02.jpgQuelques semaines plus tard je reçois un colis venant de Tchéquie. Ils m'ont carrément envoyé tous les modèles de racers.
Déballage rapide et on découvre trois boites contenant chacune un petit racer en EPP.
3 modèles sont disponibles:

- Le Cosmic Wind
- Le Midget Mustang
- El Bandito

Le Cosmic Wind et le Midget Mustang sont quasiment identiques. El Bandito se distingue des deux autres modèles par son aile médiane.
L'envergure est de 79 cm pour un poids d'environ 220g. Le moteur suggéré est le brushless Mega Force 330 aussi disponible chez Hacker Model

L'idée est simple: Faire la course entre copains! La notice décrit d'alleurs les règles de la course aux pylones.
Nous sommes loin de la maquette ici, mais bien dans le domaine du Fun Fly. Il s'agit de modèles type profil et inutile de chercher une finition maquette!
Le but est de s'amuser. En plus avec de l'EPP comme matériau de construction, on risque moins de casser le modèle.
les modèles sont découpés en commande numérique et livrés peints.Il y a peu de pièces à assembler:
- Le fuselage
- 2 demi ailes
- Le stabilisateur et la dérive.
- Le train d'atterrissage avec les jambes de train et les capots de roues.
- La boite contient aussi le matériel pour installer la radio.

le montage ne prendra pas longtemps. et c'est tant mieux on sera plus rapidement sur le terrain pour s'éclater!

Un moteur en bonus

mforce_330.jpgmforce_330_02.jpgLe fabricant a eu la gentillesse de glisser dans une des boites un un petit moteur brushless cage tournante portant aussi la marque de Hacker Model.
Il s'agit du MEGA FORCE 330.
Le moteur est bien fini et les matériaux sont de qualité. le support arrière en aluminium anodisé permet de fixer le moteur avec 3 vis directement sur le couple pare-feu du modèle.

Ce petit moteur pèse 38g sur la balance. (39g annoncé par le fabricant.)
Il est conçu pour fonctionner avec 2 lipos.
Voir la documentationn du moteur Mega Force 330 (fichier PDF)
Les 3 racers sont prévus pour utiliser ce moteur.Des moteurs de catégorie équivalente s'installeront cependant sans problème sur les modèles.

Le montage

C'est du rapide!

el_bandito_01.jpgVoila, c'est fini!
Non soyons sérieux il va quand même falloir sortir un tube de colle et un cutter.
Comme outillage ça devrait suffire. En plus l'EPP supporte les collages à la cyano standard. Ca coute moins cher que la cyano spéciale depron et ça prend plus vite.
Maintenant gros dilemne: Lequel construire en premier?
Après un vote familial nous choisissons El Bandito.
Le principe d'assemblage est quasi identique pour les 3 modèles. Il y a quelques différences avec El Bandito en raison de son aile médiane, mais rien de vraiment important.

La notice fournie en tchèque et en anglais se présente comme un roman photo. Elle décrit assez bien l'ensemble des opérations de montage. Seuls quelques points peuvent manquer de clarté ou sont omis. Tout modéliste pourra de toutes façons assembler ces avions même sans regarder la notice.

assemblage des ailes

Inutile de se compliquer la vie pour assembler ce modèle. J'ai décidé de suivre (plus ou moins) l'ordre de la notice de montage. On commence donc par assembler les deux demi ailes.
L'assemblage se fait intrados à plat sur une surface bien plane. La notice préconise de coller à la cyano. Sur ce point j'ai préféré assembler les demi ailes avec un léger film d'epoxy. La différence de poids est dérisoire et ça inspire quand même plus confiance pour assembler une paire d'aile.

el_bandito_wings.jpgUne fois montée, l'aile semble bien souple! Il est vrai que l'EPP n'est pas un modèle de rigidité...
Pour obtenir une rigidité suffisante on colle dans une fine rainure une corde à piano sur l'intrados et sur l'extrados de l'aile.
Une fois les cordes à piano en place, plus de problème de flexion. Remplacer les deux cordes à piano par deux joncs de carbone de 15/10 de diamètre permettrait de gagner en poids. Mais comme les joncs de carbone de faible diamètre coutent assez cher, je n'ai pas effectué cette modification.

Installation du servo d'aile

el_bandito_wing_servo01.jpgel_bandito_wing_servo02.jpgLe servo d'ailerons s'installe en position centrale pour actionner les 2 ailerons de type "fullspan". L'installation sur El Bandito est un peu plus délicate en raison de l'aile médiane. La notice commune aux trois modèles détaille d'ailleurs les points particuliers pour El Bandito.
Une fois l'aile collée en place, il faut donc faire entrer le servo en force dans le logement découpé sur le fuselage. Prenez soin de mettre le palonnier sur le neutre du servo, sinon vous n'aurez plus qu'à ressortir le servo et recommencer l'opération!


el_bandito_wing_servo03.jpgLes commandes d'ailerons sont directes avec des cordes à piano de 15/10. Les guignols sont aussi réalisés en corde à piano. La jonction guignol-barre de commande se fait avec un bout de gaine thermo rétractable.
La jonction peut sembler fragile, mais n'oublions pas qu'il s'agit d'un modèle pesant 200g en ordre de vol.

Le collage du stabilisateur et de la dérive ne sont pas traités dans la notice, mais je pense que chacun saura où coller ces pièces!

Détail à propos des volets de profondeur

el_bandito_elevator.jpgEn revanche l'accouplement des deux volets de profondeur non décrit dans la notice peut dérouter un débutant. En cherchant dans le petit sachet d'accessoires on trouve un bout de corde à piano légèrement cintrée.
Comme pour l'aile, il faut tailler une fine rainure sur les volets de profondeur et coller à l'intérieur la corde à piano pour rendre solidaires les deux parties mobiles.
Ne faites pas comme moi, collez la corde à piano avant d'installer le stabilisateur sur l'avion. Ainsi vous pourrez travailler bien à plat sur le chantier de construction.

Installation radio et moteur

el_bandito_landing-gear.jpgLe reste du montage et l'intallation radio ne posent pas de problème particulier.
Le montage du train est clairement décrit dans la notice, inutile de revenir ici sur ce point.
A ce stade de l'assemblage, il ne reste plus qu'à finir l'installation des servos de profondeur et direction et installer le moteur avec le reste de la radio.

Matériel retenu

Servos: Graupner C261
Récepteur: Simprop Indoor 2000 - 4 voies
Moteur: Hacker Model Mega Force 330
Batteries: Polyquest 2S 800 MAH
Controleur: MGM 2512 - 3S (largement surdimensionné, mais je n'avais que ça sous la main).

Servos profondeur et direction

el_bandito_elevator_servo02.jpgel_bandito_rudder_servo01.jpgComme pour la commande d'ailerons il faut utiliser des micro servos de 5g. J'ai employé des Graupner C261 que j'avais en stock et qui ne m'ont jamais posé de problème de fiabilité.
Ces deux servos sont intallés à l'arrière du modèle pour limiter la longeur des commandes et donc les jeux possibles.
J'ai suivi à la lettre le schéma d'implantation coté de la notice. A savoir emplacement servos à 15mm du bord d'attaque du stabilisateur.
Oui mais... Graupner a doté ses servos de cables ridiculement courts. J'en suis quitte pour rajouter des rallonges de servos pour atteindre le récepteur.
Donc si les cables de vos servos sont trop courts, pensez à les installer un peu plus près du récepteur. Même si vous devez refaire deux commandes en cordes à piano.

Le récepteur

el_bandito_receiver.jpgIl a déjà fallu deux rallonges pour les servos de profondeur et de direction, je ne vais pas en rajouter une troisième pour le controleur. En cherchant un peu, on finit par trouver l'emplacement qui permet de tout raccorder sans trop tirer sur les fils. Il fautmaintenant découper un emplacement dans le fuselage pour encastrer le récepteur et les fils dans la mousse.
Pauvre modèle, il est charcuté de tous les cotés!
C'est un funflyer en mousse EPP! Pas de pitié!

 

 

 


Le moteur

el_bandito_motor_mount01.jpgLa notice ne détaille pas ce point non plus. Dans le sachet d'accessoires il ne reste plus qu'un bout de contreplaqué. On comprend facilement qu'il s'agit du couple de fixation moteur. Il suffit de le coller à l'avant de la cellule dans les encoches prévues.


el_bandito_motor.jpgLa platine du moteur se visse tout simplement sur la cloison parefeu en contreplaqué.
Et voila le modèle est terminé! Au total l'assemblage de ce petit racer demande deux heures de boulot. C'est du rapide.
Le pack de batteries se loge aussi dans le corps du fuselage en découpant un emplacement dans la mousse. C'est la dernière chose à installer, afin de pouvoir centrer correctement le modèle
Le centrage donné par la notice est correct et se situe à 40 mm du bord d'attaque à l'emplanture de l'aile
Reste à essayer cette belle petite bête en l'air.

Le vol

quelques données et mesures.

el_bandito_preflight.jpgLes batteries arrivées, nous allons enfin pouvoir tester cette petite bête en vol.
Mais d'abord quelques informations sur le modèle terminé:
Masse en ordre de vol: 280g (Hacker Model annonce 225g). Cette surcharge se doit à l'utilisation de matériel radio un peu lourd (servos de 9g et controleur 25 ampères).

Moteur

MEGA FORCE 330

Batteries

Polyquest 2S 800 MAH

Hélice

APC-E 7 x 5

 

Consommation

Tours minutes

Mi régime

2.55 A

6000

Plein régime

9.6

11600

Malgré le poids un peu plus élevé que prévu, le modèle reste léger et le moteur délivre une pèche assez impressionnante vu sa petite taille, tout ça semble bien prometteur pour le vol!

Réglages du modèle:

Centrage: Comme indiqué sur la notice (40 mm du bord d'attaque à l'emplanture de l'aile)
Débattements: Comme sur la notice, avec dual rate (50% des grands débattements) et 40% d'expo sur ailerons et profondeur

Photos Prévol

Cliquez pour agrandir la photoCliquez pour agrandir la photo

Aligné sur la piste et prêt pour le décollage. Cette fois il faut y aller.

 

Le vol

El Bandito en volIl faut bien admettre que de près le look de ce modèle semble assez rustique!
Mais quelle machine en vol! L'allure de vol est superbe et les évolutions sont dignes d'un modèle plus grand.
Les trajectoires sont nettes et précises. Malgré le vent d'automne l'avion se défend bien et reste très controlable.
Pour ce premier vol d'essai j'ai réglé les débattements à 50% de ce que préconise la notice. Si l'avion est trop mou je pourrai toujours basculer sur les grands débattements
El Bandito décolle en quelques mètres de la piste en dur. Le couple moteur assez important m'a surpris lors du premier décollage et l'appareil a embarqué sur la gauche. Leçon retenue pour les prochains décollages.

el_bandito_flight_03.jpgLe vol est très agréable. Plein badin l'avion avance mais la vitesse ne devient pas balistique. Le palier se tient bien à mis régime et on a l'impression de piloter un trainer tellement l'avion se montre facile.
Le plus amusant c'est quand même de voler à fond. On pilote un racer pas un Cessna!

Après avoir fait un premier vol tranquille pour prendre le modèle en main il est temps d'atterrir. Ca fait 10 minutes que le modèle vole. La puissance disponible a diminué mais reste largement suffisante pour s'amuser. En gérant le moteur on doit pouvoir voler une quinzaine de minutes.
el_bandito_flight_02.jpgA basse vitesse El Bandito se comporte sans vice. Il ne montre pas de tendance au décrochage, malgré une vitesse d'approche réduite au minimum. De toutes façons l'inertie très faible du modèle permettrait de se sortir facilement d'un mauvais pas en mettant un coup de moteur. En plus c'est de l'EPP. On ne craint pas trop pour le modèle!
L'atterrissage se négocie facilement. EL bandito roule quelques mètres sur la piste et s'arrète.
Deuxième décollage en faisant attention de mettre du pied à droite. Cette fois je reste dans l'axe de la piste. C'est plus élégant comme montée.

el_bandito_flyby.jpgMaintenant on va jouer un peu. Je bascule tous les inter sur grands débattements. L'avion devient nettement plus vif et amusant à piloter. Les figures de voltige que je maitrise passent sans problème. Les boucles se tournent sur place et les tonneaux sont nets sans désaxer de l'axe de vol. On peut aussi s'amuser à passer plein badin devant soi et au ras de la piste. La maniabilité du modèle permet d'évoluer dans un espace très restreint et pourquoi pas en indoor pour les pilotes confirmés.
Avec la puissance disponible, un pilote entrainé devrait pouvoir tenir le torque roll.

 


Crash test...

Ca n'était pas prévu au programme, mais à force de faire le pitre on pouvait s'y attendre. Des tonneaux de plus en plus bas et puis le dernier qui était vraiment trop bas... Le modèle s'écrase sur le terrain. Un peu inquiet je vais constater les dégats. En fait l'avion n'a quasiment rien. Un capot de roue est cassé en deux et le moteur s'est décollé du modèle avec la cloison pare-feu. La batterie Lipo installée dans la mousse EPP au centre du modèle est bien protégée et n'a subi aucun dommage.
Quelques gouttes de cyano et le modèle peut revoler 5 minutes plus tard.
Finalement c'est sympa comme tout un fun flyer en EPP